Plus de 3 milliards d’euros par an

Une centaine de suicides de salariés reconnus comme accident du travail chaque année.

Ce sont là respectivement l’estimation du coût social du stress en France (INRS en 2007) et la partie visible de l’iceberg des coûts humains lié à ce même stress (CNAMTS/DRP en 2009).

Pourtant, seuls des chiffres liés aux situations fortement stressantes sont connus. Selon le Ministère du Travail français, ces chiffres sont très fortement sous évalués. En effet à ce jour, aucune étude n’a évalué les coûts inhérents à l’ensemble des facteurs de stress au travail : les risques psychosociaux (RPS).

Ces derniers peuvent être liés à la charge de travail, à son organisation et à son contenu, aux relations interpersonnelles (management inclus), au conflit pouvant exister entre la vie privée et la vie professionnelle. Des écarts constatés entre valeurs affichées et comportements observés sont également source de souffrance en entreprise.

Ces risques sont pourtant vecteurs d’un mal-être au travail qui affecte les êtres humains et pénalise la performance économique des organisations qui les subissent.

A contrario, un salarié qui voit dans quel contexte et quel dessein s’inscrit son action quotidienne, qui se sent en confiance, qui s’estime considéré, respecté, valorisé, est plus motivé et donc plus heureux, plus efficace, plus productif, même dans un contexte économiquement difficile.

Conscientes de l’impact de ces risques psychosociaux sur leur compétitivité et sur leur personnel, de plus en plus d’entreprises et d’institutions désirent les combattre, mais hésitent sur les approches à privilégier et sur les démarches à engager.

Trois niveaux d’intervention permettent de prévenir les risques psychosociaux et d’endiguer ceux qui sévissent d’ores et déjà :

    Prévention primaire : au niveau de l'organisation
  • Il s’agit de déterminer l'origine des risques psychosociaux présents dans une organisation donnée puis d’établir un plan d’action pour les combattre.
  • Prévention secondaire : au niveau des managers
  • Il s’agit d’aider l’encadrement à prendre conscience des conséquences légales et psychosociales de ses actions et de l’accompagner dans l’amélioration de sa pratique managériale.
  • Prévention tertiaire : au niveau des individus
  • Il s’agit d’accompagner les individus touchés par des risques psychosociaux afin de soulager leurs souffrances, d’éliminer l’origine des risques et de prévenir l’apparition d’autres risques psychosociaux par ricochet.

ACDE Conseil accompagne entreprises et institutions au travers d’interventions de prévention primaires, secondaires et tertiaires étudiées et ciblées en fonction des besoins exprimés et des premiers constats effectués sur site.

ACDE propose une formation RPS

Voir